Youtube bannit Dieudonné

La nouvelle est tombée il y a quelques jours dans la « presque » indifférence générale : YouTube a banni de sa plateforme la chaîne « iamdieudo ».

Excellente nouvelle !

Certains s’interrogent sur les raisons exactes de la décision de la plateforme YouTube, c’est le cas par exemple de Rue89 .

La vidéo nauséabonde sur la décapitation de James Foley est manifestement à l’origine de la fermeture de la chaine de Dieudonné.*

Cette fois, le géant américain appartenant à Google a considéré que le propagandiste Mbala Mbala avait été trop loin et franchi le Rubicon en violant les règles de la « communauté ».

En lieu et place de la chaîne « iamdieudo », les internautes peuvent lire :

« Ce compte a été clôturé suite à des cas graves ou répétés de non-respect du règlement de la communauté et/ou des réclamations pour atteinte aux droits d’auteur »

YouTube avait déjà supprimé des extraits de vidéos notamment l’abjecte chanson « shoah nanas », ou d’autres vidéos dont le caractère antisémite faisait peu de doute.

Une bonne nouvelle

Si l’on peut regretter que la plateforme américaine a probablement banni la chaine de « iamdieudo » parce que la vidéo concernait cette fois un de leur compatriote victime du terrorisme islamiste, il n’en demeure pas moins que l’on ne peut que se réjouir de cette décision.

En effet, le web est devenu au fil des mois le terrain de jeu de prédilection des racistes, antisémites et fanatiques.

Au-delà de ceux qui se cachent derrière leur pseudonyme pour déverser leur haine, et qui ne sont plus bénéficiaires d’une impunité absolue grâce à l’action des associations dont la LICRA, reste le cas des leaders de mouvements racistes ou/et antisémites.

Quand on sait que certaines vidéos de cet ancien humoriste ont atteint le million de vues sur la plateforme YouTube et que bien souvent ses vidéos sont dans le top de vidéos visionnées, s’interroger sur la nécessité de limiter au maximum l’impact de cette idéologie abjecte devient une priorité.

Notre rôle de militants, et je dirai même de citoyens doit nous amener à combattre sans relâche la haine partout et particulièrement sur la toile.

Immédiatement après la fermeture de sa chaine, celui qui fut condamné à de multiples reprises par la justice française pour antisémitisme, incitation à la haine etc, a migré sur « Ru tube », le YouTube Russe…

Il a également ouvert une nouvelle chaîne quelques jours plus tard, à nouveau sur YouTube.

Malgré tout, le message envoyé par YouTube est très fort.

La plateforme envoie un message on ne peut plus clair : YouTube n’est pas un espace de liberté où tout et surtout le pire peut être dit, filmé et mis en ligne.

Le fait même que Dieudonné Mbala Mbala se réfugie en Russie le marginalise, porte atteinte à une forme de « crédibilité » donné par le fait de pouvoir diffuser sur YouTube.

Youtube est en effet la plateforme numéro 1 pour visionner des vidéos en terme d’audience.

Les jeunes et moins jeunes savent que celui qui est banni est passé de l’autre côté, a franchi la ligne de l’acceptable, même sur internet.

Et même s’il crée une nouvelle chaîne, il est à parier que son audience devrait être moindre.

Chaque acte, chaque décision qui permet de faire reculer la haine est à saluer.

C’est le cas notamment de la campagne organisée par la Licra et d’autres associations antiracistes en partenariat avec le géant Google, pousse ton cri.

Derrière ces batailles se cache le combat le plus important et le plus universel, celui pour la dignité de l’homme.

Clothilde Chapuis, Présidente de la Licra Bordeaux & Gironde.

 

*Dieudonné Mbala Mbala fait l’objet d’une enquête pour « apologie d’actes de terrorisme »

 

 

 

 

 

 

 

Partagez

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Email
  • Add to favorites
  • RSS